Voitures de Films et Séries
Voitures de Séries
Voitures de Films
Actualités

L’Espion qui m’Aimait

Accueil / Voitures de Films / La Lotus de L'Espion qui m'Aimait / L’Espion qui m’Aimait

Présentation

L'Espion qui m'Aimait (The Spy Who Loved Me en VO) est un film d'espionnage réalisé par Lewis Gilbert en 1977. Il s'agit du 10ème James Bond produit par Eon Productions et du 3ème pour lequel Roger Moore incarne l'agent 007. Le film tire son titre du roman de Ian Fleming publié en 1962 mais ne comporte que peu d'éléments en commun avec celui-ci.

Résumé

Les agents James Bond et Anya Amasova sont chargés par leurs gouvernements respectifs de mettre un terme aux agissements du richissime Karl Stromberg. Celui-ci projette en effet de déclencher une guerre nucléaire entre les grandes puissances afin de détruire le monde et créer une civilisation sous-marine.

Développement

La préproduction du film fut retardée pendant près de 3 ans. En effet, le producteur Harry Saltzman, en proie à de graves problèmes financiers et personnels, dut vendre à United Artists ses parts d'EON production. De plus, la production éprouva des difficultés à trouver un réalisateur. Ayant déjà officié sur trois James Bond, Guy Hamilton fut le premier à être attaché au projet mais préféra saisir l'opportunité de réaliser Superman, qui fut cependant mis en scène par Richard Donner en 1978. Steven Spielberg fut approché par la production mais c'est finalement Lewis Gilbert qui fut choisi pour mener le projet à bien, celui-ci ayant déjà réalisé On Ne Vit Que Deux Fois en 1967. Albert Broccoli dut ensuite composer avec les démêlés judiciaires survenus avec le scénariste Kevin McClory, EON productions n'ayant pas l'autorisation d'utiliser le personnage de Blofeld ou le nom de l'organisation SPECTRE.

Récompenses

Le film ne reçut aucune récompense majeure mais fut nommé lors des principales cérémonies de remise de prix et notamment trois fois pour les Oscars, plus que tout autre James Bond à l'époque.

Oscars 1978 :

  • meilleure direction artistique pour Ken Adam, Peter Lamont et Hugh Scaife
  • meilleure musique pour Marvin Hamlisch
  • meilleure chanson originale pour Nobody Does It Better

BAFTA 1978 :

  • meilleure musique pour Marvin Hamlisch
  • meilleure direction artistique pour Ken Adam

Golden Globes 1978 :

  • meilleure musique pour Marvin Hamlisch
  • meilleure chanson originale pour Nobody Does It Better

Grammy Awards 1978 :

  • meilleur album d'une bande originale écrite pour un film ou un programme télévisé pour Marvin Hamlisch

Anecdotes

Le scénario

  • Le scénario du film comporte de nombreuses similitudes avec celui de On Ne Vit Que Deux Fois avec une transposition de l'espace au monde sous-marin.
  • L'histoire de L'Espion qui m'Aimait dans lequel le protagoniste souhaite détruire l'humanité pour créer une nouvelle race ou une nouvelle civilisation fut également utilisé dans Moonraker, le James Bond qui suivit.
  • Ian Fleming était si mécontent du roman The Spy Who Loved Me qu'il insista auprès d'EON Productions pour que seul le titre en soit utilisé.

Tournage

  • La chaîne que Richard Kiel casse avec ses dents dans la scène des pyramides était en réglisse.
  • Roger Moore se brûla le bras lors de la scène où James Bond évite une balle sortant d'un canon placé sous la table à manger de Stromberg.
  • Les autorités égyptiennes firent suivre le tournage afin de s'assurer que le pays soit montré sous un jour favorable. Pour que son trait d'humour concernant les constructeurs égyptiens (Où sont les pyramides d'antan ?) échappe à la censure, Moore fit le mouvement des lèvres et sa voix fut ajoutée en post-production.
  • Le chef opérateur Claude Renoir dut être momentanément remplacé pour raison de santé. Stanley Kubrick accepta cette mission à la demande de son ami le chef décorateur Ken Adam mais à la condition que sa contribution reste secrète.

Le film

  • La séquence du Gunbarrel montre pour la première fois James Bond en smoking.
  • C'est la première des six apparitions du général Anatol Gogol dans dans un James Bond.
  • La boîte à musique utilisée pour contacter le major Amasova joue le thème de Lara composé par Maurice Jarre en 1965 pour Le Docteur Jivago.
  • C'est dans L'Espion qui m'Aimait qu'un jet-ski apparaît pour la première fois au cinéma.
  • Le générique de fin précise que James Bond reviendra avec Rien Que Pour Vos Yeux mais suite aux succès de La Guerre des Étoiles et de Rencontres du Troisième Type, ce fut Moonraker qui fut finalement tourné en 1979.
  • Curd Jürgens parlant très bien le français, il se doubla lui-même dans la version française du film tout comme Gert Fröbe le fit auparavant pour Goldfinger.

Divers

  • L'Espion qui m'Aimait fut le premier James Bond produit par EON productions diffusé à la télévision française.
  • Le producteur Albert R. Broccoli cita L'Espion Qui m'Aimait comme l'un de ses James Bond préférés avec Bons Baisers de Russie et Goldfinger.
  • Ian Fleming ayant permis à Eon Productions d'utiliser uniquement le titre de son roman, son nom fut déplacé pour la première fois au-dessus du titre du film, tradition qui s'est perpétuée depuis si ce n'est pour Moonraker.
En savoir plus
Fiche technique
 du film
Titre original
The Spy Who Loved Me
Réalisation
Lewis Gilbert
Scénario
Christopher Wood
Richard Maibaum
Acteurs principaux
Roger Moore
Barbara Bach
Curd Jürgens
Richard Kiel
Musique
Marvin Hamlisch
Pays
Etats-Unis
Genre
Aventure
Durée
126 minutes
Sortie française
12 octobre 1977
En savoir plus sur : 
Tous les films
Gran Torino
Goldfinger
Bullitt
Cours Après-Moi Shérif
L’Espion qui m’Aimait
Retour vers le Futur
Tuer n’est pas Jouer
Casino Royale
007 Spectre
La Lotus de L'Espion qui m'Aimait
Les autres films