Voitures de Films et Séries
Voitures de Séries
Voitures de Films
Actualités

L'histoire de Pontiac

Accueil / Voitures de Films et Séries / Les Modèles / Les Marques / Pontiac

Présentation

Pontiac fut pendant des décennies une marque automobile influente, de ses origines dans les années 1920 à sa disparition suite à la crise financière de 2008. Située au-dessus de Chevrolet mais en-dessous d'Oldsmobile, Buick et Cadillac dans la hiérachie des cinq divisions de General Motors, la marque conçut plusieurs modèles emblématiques tels que la Bonneville, la Grand Prix, la GTO ou la Firebird.

Naissance de Pontiac

Premiers balbutiements

Edward Murphy et Alanson Brush se rencontrèrent en 1906 et étaient convaincus que l'avenir était aux véhicules à moteur. Le premier était était alors le propriétaire de la Pontiac Buggy Company, fabricant de calèches à Pontiac, ville proche de Détroit dans le Michigan. Le second était designer et concepteur des premières automobiles Cadillac dont l'idée de petite voiture à deux cylindres avait été rejeté par la marque. Les deux hommes fondèrent la Oakland Motor Car Company en 1907 afin de mener le projet à son terme. Mal accueillie par le public, la voiture fut remplacée avec succès en 1909 par la Oakland Four à moteur 4 cylindres de 40 ch. Suite au décès prématuré d'Edward Murphy en 1908, le fondateur de General Motors William C. Durant pris le contrôle de la marque cette même année 1909.

Enfin une Pontiac !

Au milieu des années 20, il devint évident pour les dirigeants de General Motors qu'il existait une niche entre les véhicules d'entrée de gamme de la firme vendus sous la marque Chevrolet et les modèles proposés par Oakland. C'est ainsi qu'en 1926, la Pontiac Series 6-27 à moteur 6 cylindres devint le premier véritable modèle de la marque Pontiac, dédiée aux modèles les moins onéreux d'Oakland. Conçue pour être vendue au même prix qu'une voiture à moteur 4 cylindres, elle connut un succès immédiat. S'ensuivit la Pontiac Big Six en 1929, ainsi nommée en raison de l'augmentation de sa cylindrée et de sa puissance.

Les années 30 et 40 : prix et fiabilité

La crise financière

L'enthousiasme suscité par ces modèles et les conséquences de la crise de 1929 incita General Motors à abandonner la Oakland Motor Car Company en 1931 pour faire de Pontiac une marque à part entière du groupe. Elle fut également durement touchée par la crise mais renoua pourtant avec le succès dès 1933 en produisant la voiture à moteur 8 cylindres en ligne la moins chère du marché, immédiatement identifiable grâce à la "Silver Streak", une moulure chromée séparant le capot en deux qui devint une des caractéristiques visuelles emblématiques de la marque.

La stratégie de General Motors

Il ne faut cependant pas négliger l'importance de la stratégie mise en place par Alfred P. Sloan, le président de General Motors de l'époque, dans la survie de Pontiac. Celui-ci passa sa carrière à façonner l'équilibre délicat entre des divisions autrefois indépendantes pour les transformer en une structure cohérente qui permit à la créativité, à l'initiative et aux qualités uniques de chacune de s'épanouir. Pontiac put ainsi faire de substantielles économies en mettant en commun une partie de ses moyens de production avec Chevrolet.

Bientôt la guerre

En 1941, lorsque les dernières voitures General Motors d'avant-guerre furent présentées au public, Pontiac disposait de deux gammes distinctes : les petites voitures partageaient leurs carrosseries avec Chevrolet et les plus grandes avec Oldsmobile et Buick. Le constructeur avait à l'époque la réputation de produire des voitures d'un bon rapport qualité/prix, spacieuses et solides mais ne mettait en aucun cas l'accent sur la performance. Le 2 février 1942, la dernière automobile Pontiac civile sortit des chaînes de montage et la marque se mit à produire des canons, des torpilles, des essieux de chars et diverses pièces de moteurs militaires.

Les années 50 : la renaissance

Une image vieillissante

Les années d'après-guerre furent rentables bien que la marque eut de plus en plus de difficultés à différencier ses modèles de ceux de Chevrolet et Oldsmobile. C'est ainsi que le nouveau président de Pontiac, Semon E. Knudson, décida dès son arrivée en 1955 de retravailler l'image de la marque. Les Pontiac étaient devenues au fil des années des voitures au style "conservateur" et "guindé". La nouvelle direction prit ainsi le parti de proposer des voitures au tempérament fougueux et à l'allure plus sportive.

De gros changements...

La "Silver Streak" introduite en 1933 fut supprimée, les voitures devinrent plus longues, plus larges et plus basses ce qui eut beaucoup de succès auprès d'un public américain dont le pouvoir d'achat augmentait et prêt à adopter pleinement une marque automobile offrant jeunesse, style et surtout, enthousiasme. C'est ainsi que naquit en 1957 sous l'impulsion du nouvel ingénieur en chef John Z. DeLorean la Bonneville équipée du premier moteur à injection de Pontiac et qui introduisit la mode des ailerons.

… et des résultats

Tous ces changements ont conduit toute la gamme Pontiac à être nommée Voiture de l'Année 1959 par le magazine Motor Trend. La plupart des modèles Pontiac étaient certes similaires aux autres véhicules General Motors mais avaient des styles avant et arrière uniques et disposaient surtout de leurs propres moteurs. C'est cette même année 1959 que le traditionnel logo représentant une coiffe indienne fut remplacé au profit du logo en pointe de flèche.

Crédits photo :  en.wikipedia.org, barrett-jackson.com, fr.wheelsage.org
En savoir plus
Pontiac en bref
Création
1907
Fondateur
Edward Murphy
Alanson Brush
Siège social
Detroit (Etats-Unis)
Société mère
General Motors
Ventes
178 300 en 2009
Les Pontiac de films et séries
La Pontiac Firebird de K2000
La Trans Am de Cours Après-Moi Shérif
Toutes les marques
L'histoire de GMC
L'histoire de Pontiac
L'histoire de Lotus
L'histoire d'Aston Martin
L'histoire de Ferrari
Les autres marques de voitures
Les Pontiac de films et séries
La Pontiac Firebird de K2000
La Trans Am de Cours Après-Moi Shérif
Crédits photo :  en.wikipedia.org, barrett-jackson.com, fr.wheelsage.org